Air-Marin


Aller au contenu

Menu principal:


Le Sillon de Talbert

A decouvrir ...


Le Sillon de Talbert :

Le sillon de Talbert est un cordon de 3 km de galets et de sable, atteignant jusqu'à une largeur de 35 m et s'avançant dans la Manche. Il est situé sur la commune de Pleubian dans les Côtes-d'Armor, entre les débouchés de deux rivières, le Trieux et le Jaudy dont l'action des courants, combiné à la marée, ont favorisé sa création.

Cette structure éco-paysagère particulière est à la fois un site d’intérêt écologique et une curiosité géologique. Elle est désormais protégée avec la création en 2001 de la Réserve naturelle régionale du Sillon de Talbert . Cette réserve couvre une superficie de plus de 18 hectares (hors surface couverte par le domaine public maritime).
Photographie aérienne du Sillon du Talbert à marée basse - Auteur : Pilot22 (contributeur wikipedia) - licence Creative Commons paternité – partage des conditions initiales à l’identique 2.5 générique
Cette langue de sable et de galets s'avançant dans la mer en direction du nord protège également le littoral de l’érosion et des vagues, spécialement durant les grandes marées. Il offre une zone maritime presque toujours calme entre l'est du Sillon et l'île de Bréhat située à 5 km au sud-est. Elle est bordée au nord par plusieurs rochers rendant la navigation côtière délicate. Au nord-est se trouvent les « Récifs des Épées » de Tréguier sur lesquels est bâti le « Phare des Héaux » de Bréhat marquant l'entrée ouest de la baie de Saint-Brieuc.

On peut y observer des mouvements fréquents de galets qui peuvent même littéralement voler lors des tempêtes et quelques rares végétaux rares peuvent y prospérer (comme le chou marin, espèce protégée, qui est l'ancêtre du chou cultivé actuellement).


Il existe plusieurs légendes sur la création du Sillon de Talbert.

L'une d'entre elles dit que l'enchanteur Merlin est le bâtisseur de cette chaussée s'engouffrant vers le large : amoureux de la fée Viviane, il déversa la des cailloux par millions afin de la rejoindre ...

Une autre raconte que Morgane la fée (et oui, la Bretagne est le pays des fées et autres korrigans) habitait l'île de Talbert séparée de la côte par un petit bras de mer. Le roi Arthur, au cours d'une de ces longues chevauchées qu'il faisait autour de son château de Kerduel en Pleumeur-Bodou, s'étant aventuré jusqu'à la limite du flot, au dessous de Plou-Bihan, aperçut la fée assise sur les rochers de son île. Aussi prompt que l'éclair de la bonne épée du roi, l'amour jaillit entre eux. Hélas la mer les séparait ; Arthur dut revenir au château de Kerduel sans avoir pu joindre Morgane. Il cacha son dépit à la reine Guen-Archant et à la cour, mais bientôt il retourna vers le royaume marin de la belle amoureuse. Celle-ci, dévorée de désir, n'eût pas plutôt aperçu le roi qu'elle emplit sa robe de cailloux blancs et entra dans la mer. Elle jeta loin devant elle un galet qui devint aussitôt un rocher sur lequel elle bondit, puis d'autres galets très rapprochés et les rocs se joignant formèrent une chaussée, bientôt la fée put se glisser dans les bras d'Arthur. Le Sillon de Talbert était né ; un tout petit bras de mer, Toul-Ster, le sépare de l'îlot et seul le bond d'une fée peut le franchir. Morgane le voulut ainsi afin d'interdire l'entrée de son asile aux profanes…

Page d'accueil | Nos Gites | Chambres d'Hôtes | A decouvrir ... | Les villes et villages environnants ... | Grille des tarifs | Formulaire de réservation | Informations - Contacts | Géolocalisation | Quelques petites vidéos ... | Horaires des marées | Livre d'Or | Plan du site


Retourner au contenu | Retourner au menu